orcasailing.net
CROISIERES VOILE
Açores
Vign_cape_verde_physio-2004

Votre avion se posera à Sal, vous ne ferez que passer, embarquement à bord de Frida à Palmeira pour une nuit calme et récupérer du voyage 

Une première petite navigation au portant nous mènera à Boa Vista, une curieuse île désertique, véritable Sahara miniature, transporté au milieu des eaux bleues : saisissant, c’est le moins qu’on puisse dire ! Même si le tourisme s’y est développé ces 15 dernières années, Boa Vista  possède toujours de magnifiques atouts, de quoi se rassasier de plages immenses, de dunes de sable et de paysages lunaires.

Depuis quelques années, les îles du Cap-Vert se sont taillées une réputation enviables chez les amateurs de randonnée. C’est bien mérité, car les paysages sont d’une beauté à couper le souffle. La belle île de Sao Antao s’est spécialisée dans ce genre de tourisme. En dehors du fait que son accès en bateau est compliqué, on commence à y rencontrer  un peu trop de groupes de randonneurs clients d’agences spécialisées dans le trekking organisé.

Comme excellente alternative, Frédéric vous propose de randonner à Sao Nicolao, qui possède également des paysages grandioses, et est encore largement ignorée : sur une randonnée de six ou huit heures, traversant l’île par les hauteurs, vous ne rencontrerez probablement qu’un ou deux marcheur, habitants d’une ferme perdue se rendant au village le plus proche.

Après la solitude des chemins, vous serez contents de passer une bonne soirée à la Cap-Verdienne, c'est-à-dire un bon repas simple et frais, suivi d’une cession improvisée de musique et chants – presque tous les Cap-Verdiens savent jouer d’un instrument – lors duquel vous aurez peut-être la surprise de voir le policier du coin quitter sa faction pour y aller de son couplet repris en chœur.

Notre périple nautique nous mènera à Santa Luzia, la plus petite île de l’archipel, inhabitée. Peuplée uniquement d’oiseaux, baignées par des eaux très poissonneuses, seuls une poignée de pêcheurs y viennent de temps en temps en barque et y passent la nuit, grillant leurs poissons devant une grotte surplombant une superbe plage déserte. Souvent, ils invitent l’équipage d’un voilier de passage à partager leur repas et leurs histoires de mer, de trésors de pirates et autres merveilles.

Port et capitale de Sao Vicente, Mindelo veille sur une des plus belles baies du monde, (enfin, d’après les Cap-Verdiens, un peu chauvins) vous serez dans l’ambiance du Cap Vert "moderne" et cosmopolite : petits restaurants, bars nombreux, terrasses ombragées par de vieux arbres, marchés animés. Le soir il y a toujours un endroit où s’immerger dans la musique Cap-Verdienne – nous sommes dans la ville de Cesaria Evora – Mindelo est la capitale culturelle du pays. A Sao Vicente, il n'y a pas que Mindelo, un petit tour d'aluguer et vous serez devant des plages désertes sublimes.

Après ça, si vous ne tombez pas amoureux , vous aussi... Il ne vous restera plus qu'à revenir !

Créer un site avec WebSelf
© 2014