orcasailing.net
CROISIERES VOILE
Açores
l'imagination sans limite de l'équipage, le second en pleine corvée d'épluchage

Frida est un « grand » bateau. Sa taille permet,
outre un confort remarquable, un comportement marin exemplaire, et une vitesse
moyenne élevée. Il n’est pas besoin d’être un marin expérimenté pour donner un
coup de main à la manœuvre. Encadrés par votre skipper, vous serez vite habitué
aux manœuvres d’une goélette !
Les navigations sont courtes, seule la traversée de Sao Miguel à Terceira
peut prendre de 10 à 14 heures, selon le vent.


La vie à bord demande un peu plus d’organisation et de rigueur qu’à terre, mais encore une fois, votre skipper est là pour veiller à ce que tout se passe bien, et que personne n’oublie son tour de vaisselle !
Vous êtes en vacances, et nous resterons en mode convivial, les tâches domestiques partagées. N'oubliez pas que les meilleures croisières sont celles où l'on mange le mieux !

Les draps, serviettes sont fournis.
Vous aurez plein de place, équipets, penderies, pour ranger vos affaires. N’amenez pas de valise rigide, mais des sacs souples (ceux à roulettes avec un dos rigide sont acceptés). Un petit sac à dos pour les randos. Un bon coupe-vent imperméable respirant fera l’affaire en mer et à terre. Pour le reste, équipez vous comme pour la Bretagne Sud en été – sans oublier une polaire pour l’altitude et des chaussures de rando ! Si vous avez une paire de jumelles, amenez là ! Recharge des appareils, téléphones, tablettes et autres ordis : au ponton, pas de problème avec des prises 220 dans chaque cabine. En mer, au mouillage, on utilise le petit convertisseur (seulement 2 appareils à la fois). Lessive : il y a un lave-linge 7 kg à bord, utilisable au port.

Petits mousses.

Les enfants, à partir de 6 ans sont les bienvenus à bord, et restent sous la responsabilité de leurs parents Le capitaine sera intransigeant sur la sécurité. Le plus difficile à faire respecter : on ne court pas sur le pont (en général, ça se termine par des plaies et bosses) ! Un peu de patience, les escales sont assez longues pour se dégourdir les jambes !
Il faudra aussi penser à respecter la tranquillité des autres passagers que les démonstrations de joie de vivre des mousses peuvent gêner.

Créer un site avec WebSelf
© 2014